Marcel Pagnol
collège
PERTUIS
 

Nîmes : les 6e2 entre mythes et réalité

mardi 18 juin 2019, par Mme DELACOU

Amélie Cannet

JPEG - 89.9 ko
Vestige de Pompéi

« Au musée nous avons parlé des dieux comme Zeus (Jupiter), Poséidon (Neptune), Dionysos (Dionysos), Hadès (Pluton). Nous avons vu une exposition de la ville de Pompéi. Elle montrait l’éruption du Vésuve et tous les objets retrouvés dans l’eau ou sur l’île. Les objets que les archéologues ont retrouvés sur l’île avaient pu être conservés sous la cendre. Il y avait plusieurs mètres de haut de cendre. Nous sommes ensuite allés aux arènes de Nîmes. Les Arènes sont ovales pour que toutes les personnes puissent voir le spectacle. Les gradins étaient en pierre, les personnes étaient classées sur les gradins : en bas les plus riches ; en haut les plus pauvres, les esclaves et les femmes. Les arènes de Nîmes ont 2 000 ans. Dans les arènes, des hommes se combattaient à mort et combattaient des animaux sur du sable pour amortir les chocs. Ils faisaient aussi des batailles navales : ils rajoutaient de l’eau sur le sable. Après le spectacle, pour nettoyer le sang, ils retournaient le sable. »

Layana Said Caada :

JPEG - 106.3 ko
L’amphithéâtre vu du musée

« L’amphithéâtre de Nîmes est très ancien (…).Cet amphithéâtre est constitué d’une muraille, 24 000 spectateurs pouvaient admirer les combats de gladiateurs, car l’amphithéâtre de Nîmes comporte 34 rangées de gradins. Les gladiateurs se battaient avec des armes aiguisées et mortelles. Si le sol était recouvert de sable c’était pour amortir les chutes et pour absorber le sang des combattants. »






Firmin :

JPEG - 112.3 ko
Amphithéâtre - arena

« J’ai retenu que le nom « Nîmes » se disait ‘’Nemausus’’. Le sable qui était dans les arènes s’appelait « arena » et il servait à absorber le sang. Les arènes pouvaient accueillir 24 000 spectateurs. Les prisonniers étaient condamnés à mort. Les arènes étaient entourées d’une forte muraille très solide. Les passages pour accéder aux gradins s’appelaient ‘’vomitoires’’. »





Lola Zammataro

JPEG - 21.5 ko
Vase grec

« Au musée, nous avons vus des vases qui représentaient Hercule l’homme très fort depuis sa naissance. On le voyait en train de combattre un lion. Nous avons aussi vu des sculptures de dieux et de déesses par exemple Poséidon le dieux de la mer et plein d’autres. Nous avons vu aussi des mosaiques. Dans l’Amphithéâtre de Nîmes il y avait plusieurs endroits numérotés et on pouvait écouter l’audioguide qui nous expliquait ce qu’il y avait dans l’arène : les gradins étaient classés par ordre de richesse : les personnes les plus riches en bas et les personnes les plus pauvres tout en haut avec les esclaves et les femmes. »


Olivia Udoy

JPEG - 82.5 ko
Expo Pompei - bijoux

« Le musée. Nous avons passé une heure dans le musée et j’ai vu : des vases, des maquettes d’amphithéâtre, de temple, d’aqueduc, de forum ; des visages en pierre, de la mosaïque. L’amphithéâtre est en forme ovale, et il a du sable au sol pour amortir la chute. Il y a des entrées vomitoires. En fonction de la richesse des gens ils sont placés de plus en plus haut de même pour les femmes. Les jeux étaient gratuits. L’amphithéâtre date de 2 000 ans av JC. Les ROMAINS appellent ça le « spectaculum »



Quentin Champon

JPEG - 168.4 ko
Amphithéâtre2

« J’ai retenu que les arènes ont plus de 2 mille ans, elles sont bien conservées. Elles peuvent accueillir 24 mille personnes, 12 paires de 24 gladiateurs peuvent rentrer sur la piste. Les arènes sont entourées d’une forte muraille, au 14ème siècle l’amphithéâtre romain perd sa valeur. »







Juliette Freychet

JPEG - 33.4 ko
Maquette de l’amphithéâtre

« Le musée :
Nous avons d’abord parlé de plusieurs histoires de la mythologie grecque. La guide nous a présenté des objets et nous a montré des mosaïques.
Les arènes :
Le monument a une forme ovale, il a du sable au sol et le public était assis sur des gradins : en bas, c’était là que les riches s’installer, au milieux, c’était là que les moins riches s’installer, en haut, c’était là que les pauvres et les femmes s’installer.
Arena veut dire sable en latin et arena s’est transformer en arène.Et ça fait 2 000 ans que ce monument existe. Le sable servait a amortir la chute des combattants »

Meyline Bisiou

JPEG - 103.1 ko
Sur le toit du musée de la Romanité

« J’ai pensé que cette sortie était très très intéressante car j’ai pu apprendre comment les Romains gardaient trace des situations héroïques (ex : ULYSSE et le CYCLOPE) mais ma sortie préférée c’est quand on a vu l’arène. J’ai retenu que l’arène avait plus de 2 000 ans. Elle est recouverte de sable pour absorber le sang des gladiateur, elle pouvait accueillir plus de 24 mille spectateurs et 12 paires de gladiateurs, les gradins étaient en bois. ’LA LOMPA ’ ou défilaient de gladiateurs. Avant de commencer les combats, ils vérifiaient les armes pour respecter le règlement c’est-à-dire pointues et mortelles. Au IVe siècle les combats de gladiateurs se font rares car cela coûte trop cher .”



Iris Philippe

JPEG - 88.6 ko
Mosaïque Musée de la Romanité

« Mardi 28 mai 2019, nous sommes allés à Nîmes. Nous avons visité un musée où il y avait des sculptures, des mosaïques et des poteries. On a pu voir aussi les arènes tout en écoutant des audio-guides. Nous avons découvert un amphithéâtre comme celui de Rome. Selon son statut social, le public était placé de manière différente : les riches devant et le peuple derrière. Pour les plus riches, leurs noms étaient inscrits sur les places. Le sol est recouvert de sable et c’est là où les combattants et animaux se rencontraient. Par grand soleil, une toile appelée velum protégeait le public et les combattants. »



Nicolas Mathon

JPEG - 102.6 ko
Maison carrée

« Mardi nous sommes allés à Nîmes. Nous avons commencé la visite par le musée où il y avait des vestiges romains. J’ai beaucoup aimé découvrir cette période historique. Ensuite nous sommes allés manger dans un parc. L’après midi nous sommes allés visiter un amphithéâtre romain. C’était très très beau. J’ai eu le vertige quand nous étions tout en haut. Cette journée m’a permis de mieux comprendre et visualiser ce que nous avions vu en cours. Ensuite nous sommes allés devant la maison carrée (qui est blanche). »



Adrien Siquot

JPEG - 18.8 ko
Statue de Poséidon/Neptune

« Nous, classe de 6ème 2 et les 5ème latinistes partirent à Nîmes pour une sortie scolaire. Nous avons visité le musée de la Romanité, il y avait des amphores en céramique où des dieux étaient dessinés dessus et des héros, en l’occurrence, Ulysse et un lion. On a aussi pu voir dans le musée une statue qui représentait Neptune (le Dieu de la mer et des océans) qui servait également de fontaine. Nous avons vu aussi une grande mosaïque qui représentait le Dieu de la fête du vin ; ce dieu était : Dionysos. Puis, nous avons visité les arènes de Nîmes, qui sont en réalité un AMPHITHÉÂTRE. Nous avons appris que l’amphithéâtre datait d’il y a presque 2 000 ans. On s’y installait de la façon suivante : différentes rangées avec de différentes classes sociales => en bas au premier rang c’était les gens RICHES, au-dessus les un peu moins riches, encore au-dessus les beaucoup moins riche et enfin tout en haut les FEMMES et les PAUVRES. Dans l’arène il y avait des spectacles de gladiateurs et des combats d’animaux (...) Ensuite nous avons été regarder la Maison Carrée qui est un temple dédié à la jeunesse. Personnellement j’ai adoré cette sortie car j’ai pu apprendre et découvrir énormément de nouvelles choses afin d’enrichir mes connaissances. »

Antonin Depalle

JPEG - 2.1 Mo
Amphithéâtre3

« Au 12ieme siècle on a appelé là où les gladiateurs combattent des arènes. Il y avait des combats de gladiateurs, d’animaux et entre midi et deux heures des exécutions où les pauvres et les esclaves assistaient pour garder les places de leur maître. Il y avait l’empereur Antonin Lepic. Les personnes faisaient des paris sur le plus fort des gladiateurs. Dans l’arène on pouvait mettre 24 mille personnes dans les gradins. Il y avait Auguste, l’empereur. Le mussé de la romanité : on a vu des mosaïques qui représentent des dieux et des statuts et des tableaux tous en rapport avec des mythes, on a vu Poséidon en statue, Esita femme en histoire ; on a vu des personnes dessiner les statues. »





Armand Bijaudy

JPEG - 349.5 ko
Amphithéâtre

« A Nîmes, j’ai retenu que : les arènes étaient très grandes et que les spectateurs étaient classés selon la richesse, les plus pauvres étaient derrière. Les dieux avaient également un attribut spécial ex : Poséidon, le trident. Zeus était vraiment infidèle. J’ai aussi appris que dans les arènes il n’y avait pas que les combats de gladiateurs, il y avait aussi des exécutions et des combats d’animaux. Le coût de gestion des arènes a contribué à sa fin.”






Hugo Caparros

JPEG - 119.2 ko
Bonne humeur

“Nous sommes aller visiter le musée de Nîmes et l’arène de Nîmes. Au musée ou nous avons vu des mosaïques des statues, nous avons appris reconnaitre les statues de dieux nous avons été aidés par la guide, nous avons vu un vase en céramique où il y avait Ulysse un héros et Polyphème un cyclope tous deux ce sont affrontés dans une grotte mais Ulysse l’homme au mille ruses avait une stratégie. Dans l’arène nous avons pu voir plusieurs étages nous avons vu aussi des vomitoires (ce sont des petits couloirs). Nous avons été aidés par l’audio guide. Et on a appris aussi que les combats de gladiateurs étaient leurs jeux favoris, ils utilisaient du sable aussi appelé ARENA. Le sable était labouré et aussi emprisonnait les odeurs de sang.”

Anthony Réhouma

JPEG - 149.1 ko
Amphithéâtre maquette

“Pendant cette sortie, j’ai retenu que l’amphithéâtre était ovale. Au centre, il y avait du sable, les gradins étaient classés : riches, moins riches, encore moins riches, et pauvres. Il y avait beaucoup de jeux payés par les hommes politiques. L’amphithéâtre a 2 000 ans, c’est l’un des amphithéâtres les mieux conservés.”





Simon Coquisart
“Les arènes ressemblent étrangement au Colisée de Rome. Il y avait des combats de gladiateurs et d’animaux sauvages. Les personnes étaient placées en fonction du rang social qu’elles occupaient. Pus on était important plus près de l’arène on était placé. Certains avaient leur nom inscrit pour réserver la place. Arena signifie sable en latin. Il y avait du sable pour absorber le sang. Ce lieu servait à se divertir. Plus tard il est devenu un lieu d’habitation. Au musée de la Romanité j’ai appris les 12 travaux d’Hercule. Zeus avait plusieurs enfants illégitimes. Les archéologues ont trouvé à Nîmes un buste de Poséidon.”

Sandro Pagano

JPEG - 143.3 ko
Mosaïque Musée de la Romanité3

“Cette sortie était une des meilleures que j’ai faites. Nous avons découvert les arènes. Dedans nous avons appris que les arènes servaient à faire des combats entre gladiateurs et prisonniers. Il y avait plusieurs combats tout au long de la journée. C’est quand même fou de se dire qu’il y a des Romains qui allaient dans ces arènes il y a presque 2 000 ans. Et nous, simples élèves du collège Marcel Pagnol nous nous promenons tranquillement dedans 2 000 ans plus tard !”





Maël Van Gele

JPEG - 2.2 Mo
Amphithéâtre - couloir consulaire

“L’amphithéâtre de Nîmes, aussi appelé arena, était et est toujours de forme ovale, on lui a donné ce nom car sable se dit arena en latin. Les différents visiteurs étaient disposés en fonction de leur richesse. Exemple : l’empereur et tous ses compagnons avaient la meilleure place, les hommes riches avaient la seconde place. Les hommes pauvres et les esclaves au 3e étage. Toutes ces personnes regardaient le même spectacle : des combats de gladiateurs ou des combats d’animaux. Le sable servait à amortir les chutes lourdes des courageux combattants. La ville se nommant Nîmes aujourd’hui s’appelait Nemausus.”



Andréa Perrot

JPEG - 48.2 ko
Expo Pompei - amphores

“Musée : on a vu des vases où il y a des dieux et des héros dessinés dessus. Il y avait une statue de Poséidon ou Neptune. Elle avait au pied de Poséidon un bateau. On a vu une mosaïque de Dionysos (dieu du vin et du théâtre). Arènes : arena = sable. Les arènes de Nîmes ont plus de 2 000 ans. L’amphithéâtre est ovale. Il y avait beaucoup de marchands de l’arène. Pour les gladiateurs, il y avait la vérification des armes : elles devaient être aiguisées et mortelles. Les arènes pouvaient accueillir 24 000 personnes. Les plus riches devant et les plus pauvres tout en haut. Au Ive siècle ap JC, il n’y a plus de combats car cela coûtait trop cher.”



Juliette Zunino

JPEG - 94.5 ko
Expo Pompei - céramiques

“Musée de la Romanité. On a parlé de la mythologie. On a vu des mosaïques et des céramiques qui représentaient un ou plusieurs dieux. La guide nous a montré une statue de Poséidon. Puis nous avons vu des masques de théâtre dans l’exposition sur Pompéi. Les arènes. Elles pouvaient accueillir 24 000 spectateurs. Elles sont composées de 34 gradins. On y mettait les pauvres et les esclaves en haut et les riches en bas. Nous avons vu de long couloirs appelés vomitoires. Les activités sont parfois cruelles. A midi, c’est l’heure des exécutions de condamnés à mort et ça se passe dans les arènes. Ou il y a des combats de gladiateurs. Leurs armes sont tranchantes et mortelles.”



Lucie Zunino

JPEG - 961.4 ko
Maison carrée

“Nous avons visité le musée de la Romanité. Il y avait des maquettes, des poteries et des masques. Visite des arènes : j’ai vu des gradins en pierre. En haut il y avait les pauvres, au milieu les femmes et les enfants, en bas les plus riches. Il y avait les vomitoires. Dans les arènes il y avait des combats de gladiateurs. La scène est couverte de sable pour amortir les chutes et pour absorber le sang. Les gens aimaient les combats, ils appelaient ça spectaculo. J’ai vu la Maison carrée, un temple romain édifié au début du Ier siècle.”

Portfolio

  • Maison carrée2
  • Maison carrée maquette
  • Expo Pompei - céramiques os
  • Statue de Poséidon/Neptune2
  • Mosaïque Musée de la Romanité2
  • Vase
  • Stèles gallo-roamine et romaine
  • Expo Pompei - proue
  • Expo Pompei - galère
  • Expo Pompei - vases
  • Expo Pompei - statue
  • Expo Pomei - moulages
  • Amphithéâtre vue dutoit du musée
  • Amphithéâtre - arcade
 
collège Marcel Pagnol – rue Bonnemaison - 84120 PERTUIS – Responsable de publication : M. DUMONT
Dernière mise à jour : dimanche 20 octobre 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille