Marcel Pagnol
collège
PERTUIS
 

« La non-violence ça s’apprend »

lundi 5 février 2018, par Administrateur

Conférence « La non-violence ça s’apprend » de Jean-François Bernardini

Jeudi 1er février 2018

Nous avons la chance d’accueillir Monsieur Jean-François Bernardini, connu en tant qu’artiste, écrivain, poète, musicien et chanteur compositeur de talent, fondateur avec son frère du groupe I Muvrini depuis les années 1970.

Aujourd’hui c’est le conférencier que nous accueillons, président de l’association UMANI créée en 2002.

En effet, Jean-François Bernardini a aussi une autre passion qu’il partage depuis plusieurs années maintenant (2011) à travers la France, la Belgique et la Suisse. Il nous fait partager sa conviction que les relations humaines peuvent se construire dans la non-violence.

Non-violence qu’il définit en ces termes  : « La non-violence est tout à fait autre chose qu’un refus de la violence. Elle est une philosophie rebelle ! Et une pratique efficace qui nous équipe pour renverser le mensonge, l’injustice, et construire une Société plus juste »

C’est donc en tant que conférencier qu’il nous fait l’honneur d’accepter notre invitation.

Cette conférence s’intègre dans les actions contre la violence et le parcours citoyen sur la solidarité et la communication non violente, que nous menons au sein de notre collège, depuis plusieurs années.

La violence comme réponse n’est pas une fatalité ; et ne doit pas devenir une banalité.

La communication non violente n’est pas un phénomène de mode, mais une conviction que nous avons tous à gagner, à instaurer des relations non violentes.

Cet état d’esprit s’apprend.

Le travail que nous faisons, reflète les préoccupations de la Société et donc du collège. Le vivre ensemble s’apprend. Il s’apprend par la tolérance, par la maitrise de la violence.

Les enfants vivent au quotidien dans un monde violent. Il est important qu’on leur enseigne que la violence n’est pas une banalité. Elle n’est pas une norme de fonctionnement des relations humaines.

Le travail de JF Bernardini se trouve ainsi tout naturellement dans le prolongement de notre travail d’éducateur. Bien vivre ensemble passe par l’Education, mais aussi par la culture.

Faire connaitre à nos élèves l’expérience d’une conférence faite en prime par un artiste de grande notoriété et générosité humaine est une fabuleuse expérience culturelle.

Nous devons saluer l’engagement et l’investissement exceptionnel de Jean-François Bernardini pour cette cause.

Il est extraordinaire de voir combien il donne de sa personne pour partager et faire partager ses valeurs humaines de générosité.

Aujourd’hui, cette rencontre avec Jean-François Bernardini peut éclairer une lumière en nous, comme cela peut arriver lorsqu’un commis cuisinier rencontre un chef. Les différents hommages dernièrement à Monsieur Paul Bocuse n’ont pas manqué de nous relater ce genre d’expérience. Ou la rencontre d’un élève avec un enseignant qui lui donne envie de poursuivre et l’aide à trouver sa voie. Ou un élève qui découvre une vocation lors d’un stage.

Vous dites vous-même n’être ni un formateur ni un donneur de leçon mais que vous essayez simplement « de mettre sur la place publique une boussole qui vous semble précieuse ».

Vous vous présentez comme un « petit électricien qui rêve que nous nous reconnections avec notre vraie nature : coopération, empathie, bienveillance et intelligence citoyenne. »

Lors de la sortie de votre précédent album Luciole vous avez déclaré « les lucioles nous guident pour ne pas tourner en rond dans la nuit ».

Alors ne nous privons pas nous aussi de ce moment de plaisir, peut-être l’amorce d’un cheminement de réflexion pour nous tous sur des valeurs essentielles dans nos relations humaines toujours plus apaisées et apaisantes je l’espère.

Je remercie très chaleureusement Monsieur Jean-François Bernardini d’avoir répondu favorablement à cette invitation avec sa générosité qu’on lui connait.

Dans notre collège, chaque année nous intervenons auprès des élèves sur la thématique « bien vivre ensemble - apprendre à se respecter ».

  • Nous sensibilisons les élèves les élèves de 6ème sur la notion de respect savoir se respecter, savoir vivre ensemble, s’écouter.
  • Puis nous travaillons en 5ème sur la problématique du harcèlement, sa définition, son repérage, son fonctionnement, les solutions pour démanteler la spirale.
  • Ensuite en 4ème nous approfondissons la notion de respect, en travaillant sur l’utilisation des réseaux sociaux, les connaitre, en connaitre les risques.
  • Depuis l’an dernier, nous avons souhaité sensibiliser les élèves sur le thème de la non-violence par l’expression poétique, avec l’objectif affiché d’apprendre à s’exprimer et vivre ensemble sans violence. La poésie et la musique nous ont semblé être de beaux outils.

Claudine MATTEI

CPE du collège Marcel Pagnol

Portfolio

 
collège Marcel Pagnol – rue Bonnemaison - 84120 PERTUIS – Responsable de publication : M. DUMONT
Dernière mise à jour : vendredi 23 février 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille